LE MÉTROLA MÉTAPHORE DE LA VIE

Un lieu sans cesse en mouvement. Les gens se croisent, se bousculent sans même échanger un regard. Sans même daigner esquiver un léger sourire, même pour de faux. Savez vous pourquoi? Car ils se craignent tous. Quoi de plus effrayant pour un humain qu’un autre être humain? Autrui, celui que l’on juge à l’expression de son visage, à sa posture, sa démarche. Tout cela sans même entendre le son de sa voix. Pourtant, ils partagent les mêmes sièges et leurs microbes se confondent sur une même barre de métro, à laquelle ils se tiennent tous quand ils s’entassent comme des moutons. Des moutons vous dis-je, partageant le même destin: ils vont mourir c’est inéluctable.