Parce que

C’est ainsi le masochisme de la pensée. Dangereux, divin, intense, jouissif. Il est en moi, depuis, pendant, toujours. […]